La Liberté

Pass Covid: les milieux culturels réagissent

Pass Covid: les milieux culturels réagissent © Keystone
Pass Covid: les milieux culturels réagissent © Keystone
Partager cet article sur:
25.08.2021

Ce mercredi après-midi, le conseiller fédéral Alain Berset a mis en consultation auprès des cantons la possibilité d’étendre le pass Covid aux loisirs d’intérieur, notamment les musées, cinémas ou encore théâtres. Les milieux concernés réagissent

Oliver Wyser et Aurélie Lebreau

Ivan Mariano, directeur du Musée d'Art et d'Histoire de Fribourg.


«De manière pragmatique, si cela peut nous permettre de rester ouverts c'est une bonne chose. Cela demandera des adaptations pour faire les contrôles, mais je reviens de France où j'ai vu que c'était tout à fait possible. Il faudra tout de même s'attendre à une baisse significative de la fréquentation. Il n'est pas certain que les gens aillent se faire tester ou vacciner juste pour venir visiter un musée… Et il reste encore des questions en suspens, notamment concernant nos collaborateurs.»


Xavier Pattaroni, programmateur des salles Cinemotion à Fribourg, Bulle et Payerne et Président de l'Association des cinémas romands.


«Nous aurions voulu conserver une certaine marge de manœuvre. Là, on ne nous laisse pas le choix. Cela va forcément priver une partie du public de culture. On l'a vu en France avec le passeport sanitaire dans les cinémas. La fréquentation de films tels que Kaamelott ou OSS 117 s'est cassée la figure. Cette mesure sera particulièrement dévastatrice pour la tranche des 16-30 ans. Reste aussi à éclaircir la question du masque…»


Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, codirecteurs du Théâtre des Osses, à Givisiez.

Nicolas Rossier: «Le certificat covid nous permettrait d'avoir la possibilité d'exploiter la salle à pleine capacité. Actuellement nous pouvons remplir les deux-tiers des 144 places. Cela nous permettrait aussi de travailler sans subir les annonces à répétition qui ne sont pas compatibles avec notre activité. On ne travaille pas à la semaine.»

Geneviève Pasquier: «Nous avions déjà évoqué à l'interne l'éventualité de demander le certificat covid. Notre économie repose sur la billetterie et on ne peut pas se permettre d'en perdre un tiers durant toute une saison. Nous perdrons forcément quelques spectateurs déçus mais c'est aussi la promesse d'en retrouver d'autres.»


Thierry Loup, directeur des théâtres Equilibre-Nuithonie


« L’extension de ce pass sanitaire aux lieux culturels, qui n’est pas encore décidée, on s’y attendait. Ce n’est pas une surprise. Ce que nous voulions, c’est que le politique prenne ses responsabilités et c’est ce qu’il se passe aujourd’hui. Je suis convaincu qu’il ne revenait pas aux lieux culturels d’imposer eux-même la mise en place du pass.
 L’extension du certificat Covid, c’est mieux que la fermeture des salles, même s’il est certain que cette mesure nous couperait d’une partie de notre public. On le remarque déjà dans la vente des billets, où nous avons une visibilité à un mois à peine. Il est désormais rare que les spectateurs s’engagent au-delà de quelques semaines.
Alors qu’il s’agisse du pass ou des jauges de fréquentation, il ne faut pas se leurrer: nous subirons encore des manques à gagner. La question est de savoir si nous continuerons à percevoir des aides. »
 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00