La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Lugano ne fait qu’ouvrir la voie (analyse)

Bien que la conférence de Lugano ne risque pas d’être gravée dans l’histoire, elle ouvre la voie à une longue série de conférences au service de l’Ukraine

Quelle trace va laisser Lugano? La question restait ouverte à l’heure de la photo de groupe mettant un point final à la conférence. © Keystone
Quelle trace va laisser Lugano? La question restait ouverte à l’heure de la photo de groupe mettant un point final à la conférence. © Keystone

Xavier Lambiel

Publié le 06.07.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Analyse » Dans les derniers instants de la rencontre, Ignazio Cassis se fâche: «Ce n’est pas un jeu! Ce que nous faisons ici est très sérieux!» Bousculé par les journalistes, surtout alémaniques, le président de la Confédération trahit une nervosité qui dit beaucoup de l’importance qu’il donne à l’événement.

Sur les rives du lac à Lugano, la conférence sur la reconstruction de l’Ukraine s’est achevée sur une déclaration dépourvue de surprises. La quarantaine d’Etats présents ont défini les sept principes qui doivent guider les travaux des prochaines années. La lutte contre la corruption reste la condition majeure à l’investissement des 750 milliards de dollars espérés par le gouvernement de Kiev. La durabilité et l’égalit&eacu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11