La Liberté

Les restaurants vont rouvrir à la fin du mois

Les restaurants vont rouvrir à la fin du mois © keystone
Les restaurants vont rouvrir à la fin du mois © keystone
Partager cet article sur:
12.05.2021

Le Conseil fédéral annonce une série de nouveaux assouplissements à valoir dès le 31 mai

Philippe Castella

Coronavirus » Cela commence à ressembler à un retour à la vie normale. Dès le lundi 31 mai, nous pourrons retourner au restaurant, retrouver sous conditions nos collègues de travail et jouer à nouveau un match de foot. Ce sont là quelques-uns des assouplissements que le Conseil fédéral a décidé de mettre en consultation ce mercredi.

Le ministre de la Santé Alain Berset a qualifié la situation épidémiologique d’ «assez encourageante» : le nombre de cas et les hospitalisations sont en diminution, tandis que les centres de vaccination tournent à plein régime. «Les assouplissements mis en place le 19 avril n’ont pas conduit à une explosion des cas. L’évolution est favorable malgré les ouvertures réalisées», s’est réjoui le Fribourgeois.

Cela rend possible une nouvelle phase d’assouplissements. Prudence toutefois, masques et gestes barrières restent de rigueur : «Beaucoup de gens sont en attente de vaccination. Ce n’est pas du tout le moment de tomber malade», prévient le conseiller fédéral.

 

Réouverture des restaurants

 

C’était la mesure la plus attendue : après avoir rouvert leurs terrasses, cafés et restaurants vont pouvoir rouvrir leurs espaces intérieurs dès le lundi 31 mai. Cette décision reste toutefois soumise à une hypothèque : il faut que le nombre de nouveaux cas continue de baisser ou du moins se stabilise. La décision définitive sera prise par le Conseil fédéral le 26 mai.

Du point de vue épidémiologique, c’est la mesure la plus délicate, a confessé Alain Berset, car elle permet à un assez grand nombre de personnes de différents foyers de se retrouver dans un même espace clos et sans masque. C’est pourquoi elle est assortie d’un certain nombre de conditions strictes : quatre personnes par table et assises, distance ou séparation entre les tables et enregistrement des données de tous les clients. Et le masque devra être porté lorsqu’on ne consomme pas ou qu’on se déplace. Cette dernière obligation, peu respectée jusqu’ici, ne sera en revanche plus de mise sur les terrasses. Ces règles font que les bars et clubs de nuit, où on s’agglutine debout, vont garder leurs portes closes.

 

Fini l’obligation de télétravail

 

L’obligation de télétravail sera levée à la fin du mois et remplacée par une simple recommandation. Cet allègement est toutefois lié à la mise en place de dépistages réguliers, hebdomadaires. La Confédération prendra en charge le coût de ces tests groupés (pooling).

Autre bonne nouvelle pour les entreprises, l’accès simplifié au chômage partiel est prolongé jusqu’à la fin de l’année. «De nombreux secteurs auront besoin de temps pour retrouver un équilibre», justifie le président de la Confédération et ministre de l’Economie Guy Parmelin, évoquant notamment la restauration et le tourisme.

Le Vaudois prévient toutefois : «Les entreprises doivent être conscientes que le soutien de la Confédération va graduellement diminuer et qu’il prendra fin un jour. Le but est que les entreprises reprennent le plus rapidement possible leur indépendance.»

 

Public revu à la hausse

 

De nouveaux plafonds vont être mis en place pour les manifestations accueillant du public. Dès le mois prochain, elles pourront accueillir 100 spectateurs à l’intérieur (contre 50 aujourd’hui) et 300 à l’extérieur (au lieu de 100). Les salles pourront être remplies jusqu’à la moitié de leur capacité et non plus à un tiers. Pour des événements tels que rencontres d’association ou mariages, la jauge est portée de 15 à 30 personnes, à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour les rencontres privées, elle reste à 10 personnes à l’intérieur et 15 à l’extérieur. Il faut dire que cela reste un facteur de contamination important, justifie Alain Berset.

 

Le retour du foot et des chorales

 

En matière de sport amateur et de culture, les règles vont également être assouplies. Il sera possible de faire du sport à 30 personnes et non plus seulement à 15. Il sera à nouveau possible d’organiser en extérieur des compétitions amateures tels qu’un match de foot, et ce même en présence de public. En l’absence de masque, la jauge reste fixée à 15 personnes à l’intérieur. Les sports de contact, tels que le judo ou la lutte, seront à nouveau praticables sans masque, par groupe de 4 personnes au maximum.

Dans le domaine culturel, la même limite de 30 personnes prévaudra. Elle pourra être portée à 50 personnes pour les spectacles et les répétitions. La vie des fanfares et des harmonies devrait en être simplifiée. Les chorales, elles, pourront à nouveau donner des concerts en extérieur.

 

D’autres assouplissements prévus

 

D’autres assouplissements sont encore prévus à la fin du moins. Les centres de bien-être et bains thermaux pourront rouvrir leurs portes. Dans les hautes écoles, la limite fixée à 50 étudiants pour l’enseignement présentiel est levée. Les salles de cours pourront être remplies à moitié et non plus seulement à un tiers. Quant aux personnes vaccinées, elles ne seront plus soumises à une quarantaine, qu’elle soit liée à un contact ou à un voyage.

Par ailleurs, le Conseil fédéral a approuvé définitivement ce mercredi son modèle de réouverture en trois phases. Les assouplissements prévus pour la fin du mois coïncideront avec l’entrée dans la deuxième phase, dite de stabilisation. La troisième, dite de normalisation, débutera lorsque tous les adultes qui le souhaitent auront été vaccinées, en principe durant l’été, avec notamment le retour progressif des grandes manifestations.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00