La Liberté

L’hygiène des mains fait baisser les cas de méningite

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
17.04.2021

Nourrissons. L’information est un peu passée sous le radar. Durant toute l’année 2020, aucun cas de méningite à entérovirus (groupe de virus causant cette maladie) n’a été recensé chez les nourrissons jusqu’à un an dans la zone couverte par l’Hôpital de l’Ile, desservant 1,5 million d’habitants.

Se laver ou se désinfecter les mains sauve donc des vies ou du moins préserve de graves maladies au-delà du Covid-19. C’est une équipe de chercheurs de l’Hôpital de l’Ile à Berne qui vient de publier cette étude surprenante. L’année 2020 aurait dû compter une vingtaine de nourrissons touchés par ce type de méningite, or il n’y en a eu aucun. La baisse des cas chez les enfants âgés de 1 à 16 ans est également drastique.

La méningite à entérovirus est provoquée par l’ingestion de matières fécales. La Suisse recense une centaine de cas de méningite par an. Les données disponibles à ce jour concernent uniquement le territoire couvert par l’hôpital universitaire bernois. Un échantillo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00