La Liberté

Expulsée après huit ans

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’assouplissement des mesures anti-Covid en vigueur depuis le 19 avril ne concernait pas les danses de couple avec contact, ce qui a entraîné Nelly dans une situation inextricable. © Keystone
L’assouplissement des mesures anti-Covid en vigueur depuis le 19 avril ne concernait pas les danses de couple avec contact, ce qui a entraîné Nelly dans une situation inextricable. © Keystone
Partager cet article sur:
28.05.2021

Des petits indépendants continuent de passer entre les mailles du filet censé compenser les pertes dues au confinement. Ils perdent alors leur bail et leur commerce avec

Igor Cardellini

Confinement » «Aujourd’hui on est abandonnés par le système, et par l’Etat. C’est injuste et grave ce qui se passe. Nous n’avons pas choisi de fermer, de ne plus travailler, de nous retrouver dans cette situation.» Ce cri du cœur, Nelly l’a lancé dans une vidéo publiée sur Facebook récemment.

Cette Vaudoise de 35 ans tient l’école de danse Sals’Addictos depuis treize ans et elle est installée dans des locaux à Echandens depuis plus de huit ans. Mais voilà, avec les mesures décidées par le Conseil fédéral visant à juguler la pandémie, elle a dû stopper son activité. Et les indemnités auxquelles elle a eu droit ne lui ont pas permis de payer le loyer du local dans lequel elle exerçait jusqu’en mars 2020. Malgré des demandes auprès de la régie, el

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00