La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Bras de fer sur Frontex

La Suisse veut relever les moyens alloués à l’agence européenne. L’UDC pourrait s’y opposer avec les Verts

Les ministres Karin Keller-Sutter et Ueli Maurer ont lancé ce mercredi la campagne en faveur de moyens augmentés pour l’agence Frontex. © Keystone
Les ministres Karin Keller-Sutter et Ueli Maurer ont lancé ce mercredi la campagne en faveur de moyens augmentés pour l’agence Frontex. © Keystone

Xavier Lambiel

Publié le 02.03.2022

Temps de lecture estimé : 10 minutes

Partager cet article sur:

Gardes-frontières » Pour Karin Keller-Sutter, «de toutes les coopérations entre la Suisse et l’Europe, c’est celle qui fonctionne le mieux et il ne faut surtout pas la détruire». Depuis qu’elle est entrée en campagne contre le référendum qui vise l’agence européenne de gardes-frontières Frontex, la ministre de la Justice martèle que si la Suisse refuse de participer à l’augmentation de son budget et de ses effectifs, elle serait exclue de l’espace Schengen, constitué de 32 pays. Et surtout de ses échanges d’informations, «essentiels à la sécurité». Le ministre des Finances, Ueli Maurer, sourit: «Il y a des années, j’ai mené le combat contre le système Schengen. Aujourd’hui, je pense que la Suisse serait moins sûre sans lui.»

Les experts annoncent u

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11