La Liberté

Le foot amateur libéré!

Les spectateurs seront bientôt plus nombreux au bord des terrains © Charly Rappo
Les spectateurs seront bientôt plus nombreux au bord des terrains © Charly Rappo
Partager cet article sur:
12.05.2021

Autorisés à rejouer dès le 31 mai, la 1re ligue et le football régional se préparent à retrouver les pelouses. Objectif: boucler la saison d’ici au 4 juillet

Pascal Dupasquier

Si la situation sanitaire ne s’aggrave pas d’ici là et que le Conseil fédéral confirme sa décision tombée cet après-midi en conférence de presse, le football amateur renouera avec l’odeur du gazon dès le lundi 31 mai. Avec l’autorisation d’un retour du public jusqu’à 300 personnes, tous les voyants sont au vert pour une reprise de la compétition au mois de juin, condition sine qua non pour éviter une deuxième saison blanche en première ligue et dans les ligues inférieures.

«Pour le football en général, c’est une excellente nouvelle. Avec en plus 300 personnes pouvant venir voir les matches, c’est juste parfait», applaudit Christian Yerly quelques minutes après l’annonce d’Alain Berset. Membre du comité central de la Première ligue, le Gruérien songe déjà à planifier le mois de juin: «Comme nous sommes obligés de terminer avant le 4 juillet, nous pensons accorder trois semaines de préparation au lieu des quatre initialement prévues, explique-t-il. Il y aurait ensuite des semaines anglaises pour disputer les cinq rencontres qu’il reste au maximum pour boucler le championnat.»

Le programme demande cependant validation: «Pour des raisons de classement mais aussi financières et de salaires à payer aux joueurs, tous ne sont pas d’accord de recommencer pour quatre ou cinq matches. Nous allons consulter nos clubs d’ici le 26 mai et voter. La majorité décidera si la saison reprendra ou pas», conclut Christian Yerly.

Du côté de l’Association fribourgeoise de football (AFF), le président Benoît Spicher accueille lui aussi l’annonce du Conseil fédéral avec soulagement: «C’est une bonne nouvelle pour le football, mais aussi pour les gens qui en ont marre de la pandémie et qui sentent que les choses s’améliorent», réagit le Giblousien, dont le mois de juin sera par conséquent «intense» comme il le qualifie: «On attend encore les nouvelles du 26 mai», se méfie-t-il toutefois. Puis de se projeter: «Si la reprise est confirmée, notre travail sera de définir un calendrier en juin afin de terminer nos championnats, tout en sachant qu’il faudra laisser du temps pour la préparation. Cela va être serré mais ça ira», promet-il.

A l’image de la première ligue, certains clubs de l’AFF sont réticents à remettre le pied à l’étrier. «Nous sommes un peu entre deux chaises. Des clubs veulent à tout prix finir et d’autres ne sont pas chauds», confirme Benoît Spicher tout en assurant: «Nous savons que pour certains clubs, c’est compliqué de relancer la machine. Nous entendons leur message, mais je pense que le petit aiguillon de la compétition est la meilleure chose pour les motiver à recommencer.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00