La Liberté

Après le coup de gueule, le coup de griffe

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
14.12.2020

Contrairement au match du 17 janvier, Gottéron est reparti de Davos avec une victoire et le sourire

Pierre Schouwey, Davos

National League » «Je suis un peu moins fâché que la saison passée au moment de venir vous voir.» Sans que personne ne lui ait posé la question, Christian Dubé, tout sourire, fait référence au 17 janvier dernier. Ce jour-là dans les montagnes grisonnes, Fribourg-Gottéron s’était écroulé (7-2) après avoir encaissé quatre buts en moins de cinq minutes. A l’interview d’après-match, l’entraîneur des Dragons n’avait pas épargné son équipe – doux euphémisme. Un acte fondateur, si l’on songe à la fin de championnat canon de ses protégés. «A la théorie, je n’ai pas rappelé cet épisode à mes joueurs, car la moitié d’entre eux n’était pas là. Et le passé, c’est du passé», insiste

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00