La Liberté

Trop loin, trop chers, trop tard

Publié le 15.09.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Cyclisme » Les mondiaux sur route sont boudés par plusieurs cadors du peloton, refroidis par le long et onéreux voyage jusqu’en Australie.

Organisés du 18 au 25 septembre à Wollongong, sur la côte est de l’Australie, les mondiaux arrivent au bout d’une saison d’autant plus harassante que plusieurs équipes luttent pour leur survie dans le World Tour, une raison supplémentaire de l’absence de plusieurs coureurs. «J’ai aussi une femme et une vie»: Mads Pedersen, champion du monde en 2019, avance un argument imparable pour expliquer son absence. A la fin de la Vuelta, le sprinter danois comptait déjà plus de 80 jours en course cette saison. Si les mondiaux avaient eu lieu en Europe, épicentre du cyclisme, il aurait peut-être prolongé le plaisir. Mais partir au moins une semaine à plus de 15 000 km, encaisser le voyage en avion, le décalage horaire et un changement de saison – c’est le printemps en Australie – était au-delà de ses forces. Et il n’est pas le seul. En août, son compatriote Jonas Vingegaard, exténué par sa victoire sur le Tour de France et son nouveau statut de superstar, a dit faire l’impasse.

Avion, hébergement, personnel: le déplacement aux Antipodes coûte aussi une petite fortune que certaines nations sont incapables de mettre sur la table. Les meilleurs coureurs canadiens ont également renoncé lorsqu’ils ont appris que leur fédération leur demandait de payer leur billet d’avion.

En cette fin de saison, plusieurs gros bras du peloton ont par ailleurs déjà grillé toutes leurs cartouches à l’image du Britannique Tom Pidcock, vainqueur à l’Alpe d’Huez en juillet, ou de l’Allemand Maximilian Schachman, double vainqueur de Paris-Nice et autre prétendant potentiel qui, épuisé, a mis un terme à sa saison. S’y ajoute la lutte pour le maintien dans le World Team pour les trois prochaines saisons. Cet enjeu crucial a poussé plusieurs équipes à retenir leurs coureurs pour les aligner sur le maximum de courses en Europe dans le but de marquer des points UCI. La Belgique fera ainsi sans les coureurs de Lotto et l’Espagne sera privée des champions de Movistar comme Alejandro Valverde. ATS/AFP

Articles les plus lus
  • Incendie au GYB à Payerne

    Les élèves et les enseignants du Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) à Payerne, soit quelques 1100 élèves, ont été évacués de l’établissement scolaire ce...
  • En direct

    Quatre à la suite pour Gottéron !

    Excellent week-end pour Fribourg-Gottéron ! Les protégés de Christian Dubé s'imposent 4-3 à Lausanne et enchaînent un quatrième succès de rang en National...
  • En direct

    Gottéron s'impose avec la manière

    Il n'a manqué que les buts pour que Fribourg-Gottéron ne passe une soirée parfaite. Excellents mais toujours en légère panne de finition, les Dragons...
  • Explosion d'un bancomat à Gumefens

    Un bancomat de la banque Raiffeisen a explosé à Gumefens dans la nuit de jeudi à vendredi. Un important dispositif de police a été mis en place pour retrouver...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11