La Liberté

Rendez-vous dans un mois, sauf si…

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un peloton, un champ de colza, pas de doute possible: c’est la saison du Tour de Romandie. Keystone-archives
Un peloton, un champ de colza, pas de doute possible: c’est la saison du Tour de Romandie. Keystone-archives
Partager cet article sur:
27.03.2021

Prévu le 27 avril, le grand départ du Tour de Romandie attend le feu vert cantonal et fédéral

Patrick Biolley

Cyclisme » La ritournelle du printemps pré-Tour de Romandie consistait depuis des lustres à discuter météo. Dans de grands éclats de rire typiques du personnage, Richard Chassot aurait assuré avoir commandé le beau temps même si les prévisions étaient à la neige au sommet des cols. Depuis l’année dernière, le ton se fait moins jovial et, à un mois pile poil du grand départ d’Oron (27 avril), il persiste encore cette incertitude sanitaire.

Annulée en 2020, la boucle romande espère bien ne pas avoir à subir de nouvelles restrictions fédérales (annoncées le 14 avril) ou cantonales à la veille de la course. «On devrait être fixés très prochainement, assure Richard Chassot, directeur du Tour de Romandie. Le but est d’avoir cette bulle qui a bien fonctionné jusqu’&a

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00