La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Portrait: Flora Stoianov rêve aussi, mais pas en grand

Pivot d’Elfic Fribourg, la Broyarde de 21 ans ne joue au basketball que pour le plaisir. Devenir pro? Non merci! Rencontre avant la demi-finale qui opposera ce samedi les Fribourgeoises à Nyon.

Flora Stoianov et Elfic Fribourg affrontent ce samedi Nyon. En jeu: une place en finale de la Coupe de Suisse. © Charly Rappo
Flora Stoianov et Elfic Fribourg affrontent ce samedi Nyon. En jeu: une place en finale de la Coupe de Suisse. © Charly Rappo

Pierre Salinas

Publié le 08.03.2024

Temps de lecture estimé : 8 minutes

En Suisse aussi, il arrive que certains basketteurs de l’âge de Flora Stoianov, par l’insouciance de la jeunesse aveuglés, formulent au journaliste venu à leur rencontre des objectifs trop élevés pour être honnêtes. La NBA, par exemple. Rêver, c’est bien; rêver, c’est beau. Il le faut. Mais, expérience faite, tout ce qui sort de la bouche n’est pas toujours bon à écrire.

Flora Stoianov est grande – elle mesure 190 cm – et elle l’a toujours été. Mais aussi haut perchée soit-elle, la Broyarde de 21 ans a su garder les pieds sur terre. «Pour avoir vu comment c’était à l’étranger, je sais que ce n’est pas ce que j’aimerais faire de ma vie», reconnaît l’intérieure d’Elfic Fribourg qui ne manque pas d’ambition pour autant. La premi&egrav

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11