La Liberté

Avec la bénédiction de papa et maman

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Yoan Granvorka (à gauche) et Natan Jurkovitz n’ont pas pris le même chemin que leurs parents. © Alain Wicht
Yoan Granvorka (à gauche) et Natan Jurkovitz n’ont pas pris le même chemin que leurs parents. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
15.10.2021

Natan Jurkovitz et Yoan Granvorka ont choisi le basketball alors qu’ils ont grandi parmi des volleyeurs

Pierre Salinas

Basketball » L’absence de «h» dans leur prénom n’est pas la seule originalité qu’ils ont en commun. Internationaux suisses mais Franco-Suisses tous les deux, Natan Jurkovitz et Yoan Granvorka ont choisi de lancer un ballon dans un panier alors que maman et papa préféraient le faire passer par-dessus un filet. Entre basket et volley, les cœurs du polyvalent N°99 d’Olympic et de l’élégant arrière-ailier d’Union, opposés ce samedi soir (18 h) à la salle de la Riveraine de Neuchâtel, ont pu balancer. Ne serait-ce qu’en raison du cocon familial dans lequel ils se sont épanouis.

Une parenthèse volleyball et seulement volleyball s’impose. Si Inès et Jean-Marc Jurkovitz ont été des piliers de l’équipe de France, Séverin Granvorka en a écrit l’Histoire, avec un grand H, to

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00