La Liberté

Une médaille de bronze au goût amer pour la Suisse

Nouveau podium mondial pour Peter De Cruz. Keystone
Nouveau podium mondial pour Peter De Cruz. Keystone
Partager cet article sur:
13.04.2021

Curling » Le CC Genève, champion de Suisse en titre, a pris la troisième place des mondiaux à Calgary.

Le CC Genève s’est paré de bronze au championnat du monde de Calgary. Ecrasés 11-3 par la Suède dans une demi-finale qui avait démarré deux heures à peine après la fin de leur quart de finale, le skip Peter De Cruz et ses équipiers ont trouvé les ressources pour battre la Russie 6-5 dans le match pour la troisième place. Les champions de Suisse 2021 ont fait la différence dans le dixième et dernier end face à la formation du skip Sergey Glukhov, alors que le score était de 5-5. Forcément sous pression, le N°4 helvétique Benoît Schwarz a alors parfaitement négocié son ultime pierre pour offrir le point de la victoire à son équipe.

Cette médaille est la huitième conquise depuis 2014 par le CC Genève en neuf apparitions dans un grand championnat (JO, mondiaux et Euro). Une statistique impressionnante. Le Team De Cruz est même monté sur le podium lors de ses quatre participations à des mondiaux, conquérant à chaque fois le bronze (2014, 2017, 2019 et donc 2021).

Mais ce bronze cueilli au pays du curling-roi a un goût amer. Le CC Genève, qui devait accéder à la finale en Alberta pour assurer sa propre participation aux JO de Pékin 2022, devra à nouveau affronter Bern Zähringer dans un barrage qualificatif pour les Jeux cet automne. Le scénario de ces mondiaux n’a pas facilité ses desseins. Supposé disputer son quart de finale samedi – alors que le premier quart s’était joué vendredi soir – le Team De Cruz n’a affronté les Etats-Unis que dimanche à midi en raison des quatre tests positifs au Covid-19 enregistrés dans la «bulle» de Calgary. Et il a dû batailler jusqu’au bout face au champion olympique John Shuster.

Valentin Tanner, Peter De Cruz, Sven Michel et Benoît Schwarz n’ont ainsi pas abordé leur demi-finale avec toute la fraîcheur requise, eux qui avaient battu la Suède dans le Round Robin. Les Suédois, qui n’ont pas eu à disputer de quart de finale, ont forcé la décision grâce à un coup de cinq réussi dans le cinquième end.

L’équipe du skip Niklas Edin a également dominé largement les débats dans la finale, s’imposant 10-5 devant l’Ecosse de Bruce Mouat en faisant là aussi la différence sur un coup de cinq – réalisé cette fois-ci dans le neuvième end. Il s’agit du troisième titre mondial consécutif pour Niklas Edin (35 ans), le cinquième au total. Peter De Cruz et Cie, s’ils affichent donc huit médailles – dont le bronze des JO 2018 – à leur palmarès, sont en revanche toujours en quête d’une première médaille d’or sur la scène internationale. Mais avant d’espérer réparer cette anomalie aux Jeux de Pékin, ils devront à nouveau prouver qu’ils sont bien la meilleure équipe de Suisse. ats

 

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00