La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Abandonner, ce n’est pas moi»

Après des débuts compliqués en Suède, Nadia Cattaneo a trouvé sa place. En équipe de Suisse aussi

Dès demain, Nadia Cattaneo (No 15) troquera le maillot de Nacka IBK pour celui de l’équipe de Suisse engagée aux mondiaux. © DR
Dès demain, Nadia Cattaneo (No 15) troquera le maillot de Nacka IBK pour celui de l’équipe de Suisse engagée aux mondiaux. © DR

Pierre Salinas

Publié le 26.11.2021

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Unihockey » Elle s’est envolée hier pour la Suède, pays hôte des championnats du monde qui commencent demain à Uppsala. A 32 ans, malgré 14 sélections en équipe de Suisse, jamais Nadia Cattaneo n’a encore croisé le plastique, car les cannes d’unihockey sont en plastique, pour un trophée aussi prestigieux après lequel la sélection rouge à croix blanche court depuis 2005, année de son unique sacre.

«Gloups», onomatopée censée rappeler l’aliment qui reste coincé dans l’œsophage. Mardi à Gümligen, à deux pas du siège de l’entreprise de construction pour laquelle elle travaille, mais dans les ressources humaines, la Fribourgeoise avouait une certaine nervosité qu’un burger végétarien accompagné d’une salade verte n’ont pas suffi à

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11