La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Singine: Les citoyens de Tavel approuvent la création d’un Conseil général, ceux de Schmitten la refusent

Dans le chef-lieu singinois, fusionné en 2021 avec Alterswil et Saint-Antoine, le projet était porté par le Conseil communal. A Schmitten, c’est une initiative des partis de gauche qui a provoqué le scrutin.

Les citoyens de Schmitten ont dit non à l’introduction d’un parlement communal. © Charles Ellena
Les citoyens de Schmitten ont dit non à l’introduction d’un parlement communal. © Charles Ellena

Marc-Roland Zoellig

Publié le 09.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Tavel dit adieu à son assemblée communale. Dès 2026, le chef-lieu du district de la Singine, qui a fusionné en 2021 avec Alterswil et Saint-Antoine, confiera les tâches parlementaires à un Conseil général composé d’élus provenant des trois villages. Dimanche, la population a approuvé cette réforme, portée par le Conseil communal, sur un score assez net: 1540 voix pour (66,27%), 784 contre (33,73%). Depuis sa fusion, Tavel est, avec 7800 habitants, la deuxième commune du district alémanique derrière Guin. La création d’un Conseil général était clairement dans l’air depuis ce mariage. Tavel devient ainsi la troisième commune singinoise, après Guin et Wünnewil-Flamatt, à se doter d’un parlement communal.

A Schmitten en revanche, les citoyens ont refusé dimanche l’introduction d’un Conseil général par 888 voix contre (57,55%) et 655 pour (42,45%). Dans cette commune de 4800 âmes, c’est une initiative portée par les partis politiques de gauche qui est à l’origine du scrutin. Un com

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11