La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Commentaire: Des défis encore plus importants attendent l’hôpital

Le rejet de l’initiative pour des urgences H24 et l’acceptation d’un soutien financier de 175 millions de francs à l’HFR constituent les premières d’une série de votations sur l’hôpital. Les défis s’annoncent colossaux.

Cette aide financière du canton offre un sursis bienvenu à l’HFR, en attendant d’autres importants défis. © Aldo Ellena-archives
Cette aide financière du canton offre un sursis bienvenu à l’HFR, en attendant d’autres importants défis. © Aldo Ellena-archives

Dominique Meylan

Publié le 09.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Dans sa très grande majorité, le personnel fribourgeois de la santé ne voulait pas de l’initiative pour des urgences de proximité H24. C’est certainement le soutien le plus précieux dont le Conseil d’Etat et les partisans du contre-projet ont pu bénéficier. L’initiative niait certaines réalités du terrain et particulièrement la pénurie de personnel. Elle présentait une image un peu désuète des urgences avec un médecin qui guide la barque appuyé par quelques soignants. Les Fribourgeois ne s’y sont pas laissé prendre et ont privilégié une vision plus moderne de la médecine.

Ils ont aussi refusé un système qui aurait eu un coût important pour le canton. Les deux initiatives sur les primes-maladie ont fait office de piqûre de rappel. La santé coûte chaque année plus cher aux Fribourgeois. Avant leur fermeture à Riaz, les urgences accueillaient moins de dix personnes par nuit. On imagine mal comment elles auraient pu tourner sans perfusion de l’Etat. Et que dire du site de Tavel, q

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11