La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Commentaire: A Fribourg, un coup de semonce politique à mi-législature

La netteté du scrutin en faveur de l’heure de parcage gratuite constitue une surprise dans une ville à majorité rouge-verte.

Le syndic Thierry Steiert (à g.) et le conseiller communal en charge de la mobilité, Pierre-Olivier Nobs, se préparent à leur réaction publique dimanche après-midi. © Jean-Baptiste Morel
Le syndic Thierry Steiert (à g.) et le conseiller communal en charge de la mobilité, Pierre-Olivier Nobs, se préparent à leur réaction publique dimanche après-midi. © Jean-Baptiste Morel

Patrick Chuard

Publié le 09.06.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Le sort de l’initiative communale «la première heure de parking gratuite à Fribourg» constitue la grande surprise de ce dimanche de votations. Ce résultat a de quoi étonner, dans une ville où la double majorité de gauche issue des urnes en 2021 applique son programme en faveur de la mobilité douce et des transports publics. Mais c’est surtout la netteté du résultat qui surprend: 57,7% des votants disent oui à l’heure de parcage à l’œil que proposait un attelage hétéroclite composé de l’indépendant Claudio Rugo, des partis bourgeois et des milieux économiques. On peine à croire que le même souverain qui s’est exprimé dimanche est celui qui avait fait monter la majorité du Conseil communal à quatre élus de gauche sur cinq en début de législature.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11