La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Université: Les représentants des étudiants condamnent les violences à Gaza, mais se désolidarisent des occupants

Après une réunion mouvementée qui s’est prolongée tard dans la nuit de mercredi à jeudi, le Conseil estudiantin de l’Association générale des étudiants de Fribourg (AGEF) a accepté de se positionner officiellement par rapport à la situation au Proche-Orient.

Les représentants estudiantins ont pris leurs distances par rapport au mouvement d’occupation des locaux de l’Université. © Jean-Baptiste Morel
Les représentants estudiantins ont pris leurs distances par rapport au mouvement d’occupation des locaux de l’Université. © Jean-Baptiste Morel

Marc-Roland Zoellig

Publié le 16.05.2024

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Réuni mercredi soir, le Conseil estudiantin (organe législatif) de l’Association générale des étudiants de Fribourg (AGEF) a pris la décision de condamner fermement les actes de violence et les violations des droits de l’Homme commis en Palestine. Dans un communiqué, l’AGEF précise toutefois se désolidariser de la Coordination Estudiantine pour la Palestine (CEP), mouvement qui mène depuis lundi une action d’occupation des locaux de l’Université.

Composé de 61 étudiants représentant chacune des Fachschaften (branches d’étude) de l’Université de Fribourg, le Conseil estudiantin a accepté, moyennant plusieurs amendements, une motion déposée par ses sections de chimie et de biologie. Dans le détail, l’AGEF «condamne les attaques du 7 octobre perpétrées par le Hamas et les violations du droit international commises par l’état et l’armée israélienne, pour autant qu’elles soient fortement suspectées ou admises par des instances judiciaires internationales».

Politique d’accueil

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11