La Liberté

Un carnaval de confettis et d’idées

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Si la mise à mort du Rababou n’aura pas lieu en Basse-Ville de Fribourg comme à l’accoutumée, la 53e édition de l’événement ne sera pas totalement supprimée. Alain Wicht-archives
Si la mise à mort du Rababou n’aura pas lieu en Basse-Ville de Fribourg comme à l’accoutumée, la 53e édition de l’événement ne sera pas totalement supprimée. Alain Wicht-archives
Partager cet article sur:
10.02.2021

Les organisateurs du Carnaval des Bolzes ne jettent pas l’éponge et réservent quelques surprises

Stéphanie Schroeter

Fribourg » Ils auront tout essayé, tout imaginé. Les membres du comité du Carnaval des Bolzes, qui aurait dû avoir lieu du 13 au 16 février en Basse-Ville de Fribourg, ont fait preuve d’inventivité. C’est la deuxième fois, depuis les débuts du grand raout en 1968, qu’une édition ne voit pas le jour. La première, c’était en 1974. Cette année-là, le carnaval avait fait les frais de bisbilles entre les habitants du quartier de l’Auge et les autorités communales. «C’était aussi une année électorale», remarque, un brin amusée, Christelle Corpataux, membre du comité et responsable du cortège.

Cette 53e édition ne sera pourtant pas totalement supprimée. Afin de marquer le coup, les organisateurs ont eu plusieurs idées. La dernière étant de distribuer

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00