La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Négociations repoussées aux TPF

Les pilotes de trains demandent une hausse de salaire. La direction met en avant d’autres avantages

Fabien Dumas, président de la section fribourgeoise du syndicat national Transfair, appelle à une revalorisation des salaires pour les pilotes aux TPF. © Charly Rappo
Fabien Dumas, président de la section fribourgeoise du syndicat national Transfair, appelle à une revalorisation des salaires pour les pilotes aux TPF. © Charly Rappo

Patrick Chuard

Publié le 28.03.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Transports » Les mécaniciens de locomotive des Transports publics fribourgeois (TPF) demandent de meilleurs salaires. Les différences de traitement avec d’autres compagnies peuvent atteindre 1200 francs par mois, selon une source syndicale. «Plusieurs pilotes de trains ont quitté l’entreprise ces derniers mois pour aller travailler ailleurs. Les TPF prévoient de s’agrandir et misent sur la formation. Il est donc essentiel de revaloriser les salaires», lance Fabien Dumas, président de la section fribourgeoise du syndicat national Transfair. Ce dernier compte quelque 350 affiliés, dont une centaine de pilotes actifs dans le canton.

1200fr

par mois. La différence de salaire entre les TPF et d’autres compagnies

A entendre le syndicat, un mécanicien sur locomotives peut espérer gagner un salaire annuel maximal de 103’200 francs aux CFF et de 10

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11