La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Marvinpac et Unia en conflit

Partager cet article sur:
Publié le 26.10.2021

Châtel-St-Denis » Unia Vaud et Unia Fribourg organisaient samedi une action de protestation devant la boutique Nespresso, à Lausanne. En cause: le salaire versé aux employés de l’agence de placement temporaire Kelly Services (à Vevey), qui officient dans les locaux de Marvinpac à Châtel-St-Denis, pour fournir Nespresso. «Ce personnel est payé 14 fr. 45 de l’heure (brut), avec une prime d’équipe de 2 fr. 50, alors que le salaire horaire d’usage devrait atteindre entre 22 et 26 francs», dénonce Yolande Peisl-Gaillet, cosecrétaire régionale d’Unia Fribourg. Et de préciser que ces montants n’incluent ni vacances, ni treizième salaire.

Une action syndicale avait déjà eu lieu devant les bureaux de Kelly Services durant l’été. Cette société et son client, Marvinpac, ont récemment annoncé aux employés leur volonté d’augmenter ce salaire horaire de 1 fr. 50, rapporte Unia. Une trentaine d’employés, samedi, protestaient contre cette hausse jugée insuffisante, et réclamaient plus de 42

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00