La Liberté

Les os de Canisius prêts à déménager

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La restauratrice d’art Bernadette Equey et Alexis Thiémard ont manipulé hier les ossements du fondateur du Collège Saint-Michel en présence de l’évêque du diocèse. © Charly Rappo
La restauratrice d’art Bernadette Equey et Alexis Thiémard ont manipulé hier les ossements du fondateur du Collège Saint-Michel en présence de l’évêque du diocèse. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
20.04.2021

Les reliques de saint Pierre Canisius ont changé de contenant avant leur transfert à la cathédrale

Patrick Chuard

Fribourg » Cérémonie rarissime. Et inédite pour la plupart de ses participants. Les ossements de saint Pierre Canisius étaient visibles hier après-midi dans l’église du Collège Saint-Michel. «Un peu stressée!» confiait la restauratrice d’art Bernadette Equey, en manipulant les six os conservés du jésuite né il y a tout juste 500 ans.

L’évêque du diocèse, Charles Morerod, a donné l’autorisation formelle de briser le cachet de cire pour accéder aux restes du docteur de l’Eglise. Deux fémurs, deux tibias, une fibule et probablement un humérus du saint, couverts d’une gaze et d’un fin treillis, attachés à un tissu orné de perles décoratives, ont été sortis du gisant de 1939. La restauratrice d’art les a placés dans le nouveau reliquaire cr&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00