La Liberté

Le jury conquis par du vomi

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Marie-Pierre Meurville a remporté l'étape fribourgeoise de Ma thèse en 180 secondes avec son doctorat sur les fourmis. © Charly Rappo
Marie-Pierre Meurville a remporté l'étape fribourgeoise de Ma thèse en 180 secondes avec son doctorat sur les fourmis. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
09.04.2021

La doctorante Marie-Pierre Meurville convainc avec son travail sur les fourmis

Anne Rey-Mermet

Ma thèse en 180 secondes » «Les fourmis, quand elles s’embrassent sur la bouche, elles vont un peu plus loin que s’échanger un peu de salive. En fait, elles se vomissent dans la bouche les unes des autres. Ce comportement un peu dégoûtant s’appelle la trophallaxie et les fourmis l’utilisent de manière à se transférer de la nourriture liquide mais aussi pour communiquer.» Dès les premières phrases de Marie-Pierre Meurville, le spectateur est ferré.

La doctorante de l’Université de Fribourg a remporté la semaine dernière l’étape locale du concours Ma thèse en 180 secondes avec son exposé baptisé Diffusion, évolution et contenu du liquide trophallactique chez la fourmi. Comme son nom l’indique, cette compétition propose aux universitaires de présenter leur sujet de thèse en

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00