La Liberté

Erie-Electroverre va bel et bien fermer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
20.04.2021

Economie » La période de consultation, qui s’est déroulée du 25 mars au 11 avril, n’a pas permis de trouver de solution.

La société américaine Epredia ferme son site de Romont, qu’elle a racheté en juillet 2019, indique un communiqué diffusé hier. Fondée en 1935, la verrerie connue sous le nom d’Erie-Electroverre va donc cesser ses activités. Conséquence: 67 emplois passent à la trappe.

L’usine romontoise est spécialisée dans la production de verre servant à la fabrication de lames de microscope. Or Epredia subit depuis une dizaine d’années une baisse de son chiffre d’affaires ainsi que de ses parts de marché, à cause de la pression des prix et de la concurrence étrangère. Et comme le site glânois, vétuste, utilise des technologies datant des années 1940, la multinationale américaine – qui fait elle-même partie du groupe japonais PHC Holdings Corporation – préfère l’abandonner plutôt que de consentir à de nouveaux investissements, jugés trop onéreux.

«Après un ex

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00