La Liberté

Des piqûres à très petites doses

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A l'image de Tholos, 51 cabinets médicaux ont pu commencer à vacciner leurs patients. © Charly Rappo
A l'image de Tholos, 51 cabinets médicaux ont pu commencer à vacciner leurs patients. © Charly Rappo
Partager cet article sur:
22.03.2021

Depuis le mois de février, les cabinets médicaux peuvent aussi vacciner les patients à risques

Magalie Goumaz

Covid-19 » La vaccination chez les médecins n’est pas un long fleuve tranquille. Alors que près de 50 cabinets médicaux s’apprêtent à injecter la seconde dose du vaccin contre le Covid-19, les premières expériences montrent les limites de l’exercice.

Assistante médicale au sein du centre médical Tholos, à Corminbœuf, Eva Piccand est en première ligne. La dizaine de médecins regroupés sous cette enseigne, dont sept généralistes, n’a eu droit qu’à un premier lot de cinquante doses. Il a donc fallu se les répartir et dresser des listes avec des priorités. «Puis nous avons dû élaborer tout un planning et fixer les rendez-vous, explique Eva Piccand. Sauf que quelques jours avant, nous avons appris que les doses ne nous seraient pas livrées dans le délai convenu. Nous avons dû

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00