La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Conseil d’Etat: Il n’y a aucune «dérive» de l’école fribourgeoise

Le Conseil d’Etat réfute les affirmations de l’ancien député UDC Nicolas Kolly, qui s’interrogeait sur un «nivellement par le bas» de l’école fribourgeoise. Dans sa réponse, il met en avant les évolutions positives de ces trente dernières années.

L’école fribourgeoise a beaucoup évolué ces trente dernières années. C’est normal et plutôt rassurant pour le Conseil d’Etat. © Charly Rappo-archives
L’école fribourgeoise a beaucoup évolué ces trente dernières années. C’est normal et plutôt rassurant pour le Conseil d’Etat. © Charly Rappo-archives

Dominique Meylan

Publié le 17.05.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

L’ancien député Nicolas Kolly (udc, Essert) avait lancé une dernière question fleuve sur l’état de l’école fribourgeoise, s’inquiétant d’une «dérive» et d’un «nivellement par le bas», avant d’entamer son mandat au Conseil national. Le Conseil d’Etat y a répondu relativement sèchement vendredi, sans entrer dans les détails. Il note que l’appréciation négative portée sur les performances des élèves n’est étayée par aucun fait mesurable. «Le député exprime en fait une opinion basée sur des interprétations, des on-dit ou des ressentis», estime le Conseil d’Etat.

«Le député exprime en fait une opinion basée sur des interprétations, des on-dit ou des ressentis»
Le Conseil d’Etat

Il relève que les résultats obtenus par les écoliers fribourgeois lors des dernières enquêtes PISA et autres évaluations nationales sont bons. Depuis le dépôt de la question, un certain nombre de développements a eu lieu. Le mandat réclamant le lancement d’un audit au sein du Service de l’enseigneme

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11