La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Anouk Dénervaud: «La danse, une arme pour la vie»

La danseuse fribourgeoise a ouvert son école de danse dans le chef-lieu cantonal il y a 20 ans. Pour marquer le coup, elle présente le Lac des cygnes les 15 et 16 juin à Guin.

Anouk Dénervaud gère aussi l’adaptation des costumes pour chaque spectacle annuel. © Jean-Baptiste Morel
Anouk Dénervaud gère aussi l’adaptation des costumes pour chaque spectacle annuel. © Jean-Baptiste Morel

Stéphanie Buchs

Publié le 11.06.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

La danse, c’est sa passion. Et elle réussit à en vivre. A 47 ans, Anouk Dénervaud fête cette année les 20 ans de l’ouverture de son école de danse à Fribourg qui compte aujourd’hui 170 élèves. Elle propose un spectacle afin de marquer l’événement les 15 et 16 juin à Guin. Rien de moins que le Lac des cygnes de Tchaïkovski. Cet anniversaire est l’occasion de revenir sur les enjeux de la transmission d’une discipline exigeante.

Elle nous accueille dans son studio à l’avenue du Midi, une dizaine de jours avant le début du spectacle, au moment où l’ampleur de la tâche organisationnelle semble à son comble. La tension et la fatigue sont décelables entre deux sourires.

Pourquoi avoir choisi cette voie de l’enseignement?

Anouk Dénervaud: J’ai grandi à Villars-sur-Glâne dans une famille de basketteurs. La danse n’était pas du tout une évidence. J’ai pris mes premiers cours à 7 ans. Et j’ai rapidement eu envie d’être danseuse professionnelle mais après quelques années dans

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11