La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Une farce politique mordante

Gustave Kervern et Benoît Delépine tirent à boulet rouge sur la droite et la gauche

Jonathan Cohen et Vincent Macaigne se retrouvent collés-serrés bien malgré eux. © Pathé Films
Jonathan Cohen et Vincent Macaigne se retrouvent collés-serrés bien malgré eux. © Pathé Films

Olivier Wyser

Publié le 05.04.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

En même temps » Le duo de cinéastes le plus punk du cinéma français récidive. Après leurs deux dernières – et excellentes – livraisons I Feel Good, qui s’intéressait aux compagnons d’Emmaüs, et Effacer l’historique, sondant les mystères des réseaux informatiques et du big data, Gustave Kervern et Benoît Delépine sortent la kalachnikov à blagues et arrosent de leurs balles sarcastiques les extrémistes de tout poil dans En même temps. «La vie commence à 60 ans», chantait Tino Rossi, et les deux piliers inoxydables de Groland ont beau avoir atteint l’âge de la sagesse, ils n’en gardent pas moins leur esprit d’adolescents turbulents. Le postulat de leur comédie acérée n’est en effet pas piqué des hannetons.

.embed-container { position: relative; padding-bottom: 56.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11