La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les humains, ces mangeurs d’images

Le professeur d’histoire de l’art moderne Jérémie Koering consacre un ouvrage aux iconophages

A gauche, un prêche méthodiste croqué par William Hogarth, Enthusiasm Delineated, 1760-1762, eau-forte. A droite, Anonyme, Image à manger ou Schluckbildchen d’après la Vierge miraculeuse du couvent des Ursulines de Landshut (Die Mutter mit dem geneigten Haupt), vers 1780, gravure. . © Londres, British Museum (detail)/ collection J. Koering
A gauche, un prêche méthodiste croqué par William Hogarth, Enthusiasm Delineated, 1760-1762, eau-forte. A droite, Anonyme, Image à manger ou Schluckbildchen d’après la Vierge miraculeuse du couvent des Ursulines de Landshut (Die Mutter mit dem geneigten Haupt), vers 1780, gravure. . © Londres, British Museum (detail)/ collection J. Koering
Les humains, ces mangeurs d’images
Les humains, ces mangeurs d’images

Tamara Bongard

Publié le 18.01.2022

Temps de lecture estimé : 8 minutes

Partager cet article sur:

Enquête » Le sujet pourrait sembler anecdotique, mais il se niche dans notre histoire depuis des milliers d’années: les humains mangent et boivent des images. Des dessins tracés sur des pâtisseries, de l’eau coulant sur des sculptures de dieux, du lait projeté des seins d’une statue de la Vierge en référence à la lactation de saint Bernard… Les exemples foisonnent. Jérémie Koering, professeur d’histoire de l’art moderne à l’Université de Fribourg, a enquêté sur ce phénomène, en centrant ses recherches sur le monde occidental. Il les a condensées dans un livre – à dévorer, bien sûr – Les iconophages, une histoire de l’ingestion des images. Il donnera une conférence jeudi au Musée d’art et d’histoire de Fribourg. Il est également l’un des contrib

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00