La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Je me sens une bonne mère quand... (4/4)

Mélanie Richoz est l’autrice, entre autres, de Mouches et Apollo.

Je me sens une bonne mère quand... (4/4) © Unsplash/DR
Je me sens une bonne mère quand... (4/4) © Unsplash/DR

Mélanie Richoz/Aude May Lepasteur

Publié le 05.05.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Fête des mères

En hommage à toutes les façons d’être mère, quatres écrivaines réfléchissent et témoignent des moments où elles se sentent adéquates dans une société qui soumet les mamans à d’incessantes pressions.

Suffisamment cruelle

«Je me sens être une mère suffisamment bonne quand mon fils, à grandes enjambées, se précipite dans la cour d’école pour rejoindre sa classe; quand il appelle ses potes par leur prénom et les checke; quand il me casse les pieds pour les inviter à la maison, au skatepark ou à la piscine; quand il s’invite chez eux pour prendre le goûter, dormir ou manger; quand il veut faire du vélo, du foot, du hockey, du unihockey, du judo, du karaté, du ski, du trampoline et plus tard du parkour; quand il salue les passants

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00