La Liberté

Dis-moi tout: que penses-tu du 30 km/h à Fribourg?

Dis-moi tout!

De nombreuses rues de Fribourg sont désormais limitées à 30km/h © Charly Rappo-archives
De nombreuses rues de Fribourg sont désormais limitées à 30km/h © Charly Rappo-archives

Patrick Horta

Publié le 12.11.2023

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Vincent Vu, 25 ans, habite la route du Jura:

«J’ai un avis assez partagé. Je trouve que c’est légitime en centre-ville, car il est impossible de circuler à 50 km/h si l’on prend en compte les piétons ou les bus. En revanche, je comprends moins les limitations pour les routes hors du centre-ville. Devant chez moi, sur la route du Jura, il aurait été plus intéressant d’instaurer le 30 km/h la nuit, comme à Lausanne. De plus, étant moi-même motard, rouler à cette vitesse fait plus de bruit, car je dois rouler sur des petits rapports. Finalement, il y a aussi des incohérences concernant le choix des routes limitées à 30 km/h: sur la route de la Broye, route parallèle à la route du Jura, en plein quartier d’habitations, la vitesse est toujours de 50 km/h. Personnellement, je l’emprunte pour éviter les ralentissements et les bouchons. Même constat pour la route des Bonnesfontaines ou pour une partie de l’avenue Général-Guisan.»

Silvia Bertolaso, 22 ans, habite Villars-sur-Glâne:

«La limitation de vitesse est une bonne chose, surtout pour la sécurité des piétons et des vélos. Je pense aussi que c’est mieux pour les habitants, car il y a moins de bruit et de pollution. Je conçois que c’est difficile de changer d’habitudes, je comprends les frustrations, mais je pense qu’il est nécessaire de changer la circulation en ville. Je suis Tessinoise et à Lugano aussi il y a eu des limitations de vitesse. Comme à Fribourg, beaucoup d’habitants ont aussi râlé. En plus, à Fribourg les routes sont assez bien faites, car il y a de la place pour tout le monde. Je suis aussi pour moins de voitures et pour plus de transports publics en ville, donc si le 30 km/h permet de renoncer à la voiture, c’est plutôt positif. Il faut imaginer Fribourg sans voitures, mais cela implique de réaliser des parkings à l’extérieur de la ville pour les personnes venant de la campagne.»

Maël Progin, 27 ans, habite la rue Hans-Fries:

«En tant qu’habitant de Fribourg, je suis pour les limitations à 30 km/h. Il y a entre autres moins de nuisances sonores, mais aussi moins de voitures sur Pérolles. J’ai l’impression que les limitations de vitesse fluidifient le trafic. Je me déplace souvent à vélo pour aller au travail et je me sens également plus en sécurité sur la route. Malheureusement, je constate que quelques cyclistes se permettent de rouler plus vite que les voitures. Le 30 km/h doit toutefois s’appliquer à tous. En revanche, en tant qu’ancien campagnard, venir en ville est nécessaire pour accéder à toutes les commodités, notamment pour faire ses commissions. Les limitations de vitesse rendent l’accès à la ville plus difficile. On peut bien sûr choisir de se parquer en périphérie et prendre les transports communs, mais les Park & Rail sont quasi inexistants et les prix des tickets de bus sont exorbitants.»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11