La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Plus d’une cartouche dans son sac

Après l’armée et les JO, Sandra Andrey-Kolly s’est lancé un autre défi: ouvrir son épicerie de proximité

Sandra Andrey-Kolly, assise dans le tea-room de son épicerie locale. © Jean-Baptiste Morel
Sandra Andrey-Kolly, assise dans le tea-room de son épicerie locale. © Jean-Baptiste Morel

Pierre Schouwey

Publié le 04.11.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Alimentation » C’est inscrit dans sa nature, écrit sur son visage qu’un sourire ne quitte jamais. De temps en temps, Sandra Andrey-Kolly ressent le besoin de réaliser quelque chose d’exceptionnel, dans le sens pas banal. Au début de la vingtaine, cette envie de s’affranchir de la linéarité se concrétise par le service militaire. Et voilà que sur un coup de tête, la sommelière de formation aligne 33 semaines d’écoles de recrues et de sous-officiers. «Je ne le referai pas, même si, avec du recul, je me dis que l’expérience fut enrichissante. Elle m’a permis de me forger une bonne carapace.»

Une armure qui s’est avérée utile, vitale même, dans le bastion masculin qu’est le tir sportif, discipline dont elle est devenue six fois championne de Suisse. Un pays que la Singinoise de 49 ans a par aille

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11