La Liberté

Prangins à cœur ouvert

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A quelques pas du château, les anciens fossés sont devenus un parc tandis que l’ancienne ferme abrite les services communaux. Pierre Marmy/Christian Beutler/Patrimoine suisse
A quelques pas du château, les anciens fossés sont devenus un parc tandis que l’ancienne ferme abrite les services communaux. Pierre Marmy/Christian Beutler/Patrimoine suisse
Partager cet article sur:
07.04.2021

Lauréat du Prix Wakker 2021, le bourg historique a su garder de la vie entre ses vieilles pierres

Thierry Raboud

Vaud » A Prangins-gare, le train ne s’arrête pas. D’ailleurs, il n’y a plus de gare, c’est un arrêt de bus. Alors on descend à Nyon pour revenir sur nos pas. Détour profitable, car le court trajet de la ville au village permet de mesurer comment celui-ci est parvenu, en périphérie de celle-là, à conserver une identité forte.

Ne pas dévaler vers le Léman dans l’espoir d’en longer la rive. Il est ici privatisé: les néo-châtelains s’en réservent la vue, n’offrant à la rue qu’un vaste catalogue de portails électriques – «attention chien méchant». Non, rester en surplomb, passer devant les insolents buildings d’une assurance puis d’une autre, avant de rejoindre Prangins à fleur de vigne, traçant la perpendiculaire entre Dôle et Mont-Blanc. Sentier

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00