La Liberté

Augustin Rebetez, l’art et la frayeur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Augustin Rebetez, profondément inspiré par le coin de pays qui l’a vu naître. © Muriel Antille/Arcinfo
Augustin Rebetez, profondément inspiré par le coin de pays qui l’a vu naître. © Muriel Antille/Arcinfo
Partager cet article sur:
28.07.2021

Artiste visuel exposé dans le monde entier, le Jurassien nous guide dans les gorges de la Scheulte

Catherine Favre

Sur les pas (3/6) » Pour ce troisième volet consacré à des lieux inspirants, le trentenaire nous emmène dans le sauvage Val Terbi, au «fin fond du Jura».

S’il vous plaît, évitez de qualifier Augustin Rebetez «d’artiste touche à tout». «C’est vrai, je fais beaucoup de choses différentes, mais ça fait un peu… qui met la main aux fesses», lâche le Jurassien, 34 ans, une posture d’homme «à qui on ne la fait pas» et un parler brut de décoffrage emballé dans un imperceptible sourire.

Entre art brut, art tribal et «tout ce que vous voulez», cet artiste total passe de la photographie à la peinture, de la sculpture à la vidéo. Le garçon réalise aussi des petits films rigolos à la Buster Keaton (M. Skeleton) et des performances théâtrales décoiffantes (Voodoo Sandwich avec le contorsionniste Niklas Blomberg au théâtre de Vidy, en janvier 2020).

Il chante des parodies d’un rap déglingué avec ses copains du groupe Gängstgäng, enregistre sur de bonnes vieilles K7, vient de fo

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00