La Liberté

Diplomates tchèques expulsés de Russie

Partager cet article sur:
19.04.2021

ATS/AFP

Rétorsions » La Russie a répliqué hier à la République tchèque qui a annoncé samedi l’expulsion de 18 diplomates russes identifiés comme membres des services de renseignement de Moscou.

La Russie a annoncé hier que 20 employés de l’ambassade tchèque à Moscou étaient désormais persona non grata et devaient quitter le pays avant la fin de la journée d’aujourd’hui. Cette annonce a été faite par le Ministère russe des affaires étrangères, après la convocation de l’ambassadeur tchèque à Moscou, Vitezslav Pivonka. La Russie avait promis plus tôt des mesures de rétorsion après l’expulsion de 18 diplomates russes par la République tchèque identifiés comme des agents des services d’espionnage de Moscou.

«Nous exprimons notre vive protestation aux autorités tchèques. Nous prendrons des mesures de rétorsion qui permettront aux auteurs de cette provocation de prendre pleinement conscience de leur responsabilité dans la destruction des fondements (…) des relations entre nos pays», a déclaré hier le Ministère russe des affaires étrangères dans un communiqué. Qualifiant la décision des autorités tchèques de «sans précédent», Moscou a dénoncé des accusations «infondées et farfelues» portées contre ses diplomates. En réaction à Prague, des manifestants ont barbouillé hier de ketchup le mur de l'ambassade de Russie.

Parallèlement à l’expulsion de 18 diplomates russes, Prague a assuré samedi avoir «des preuves irréfutables» impliquant des agents du GRU, le renseignement militaire russe, dans l’explosion d’un dépôt de munitions à Vrbetice, qui avait tué deux personnes en 2014. La police tchèque a indiqué rechercher deux hommes porteurs de passeports russes pour leur rôle présumé dans cette explosion, portant les mêmes noms que les suspects de la tentative d’empoisonnement au Novitchok de l’ex-agent double Sergueï Skripal à Salisbury, en Grande-Bretagne, en 2018. Londres a d'ailleurs exprimé hier son soutien à «ses alliés tchèques, qui ont révélé jusqu'où les services de renseignements russes sont prêts à aller pour mener des opérations dangereuses et malveillantes en Europe», a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00