La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le paradoxe postal de Levrat

Philippe Chatagny, Le Châtelard

Publié le 16.11.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

«La Poste de demain selon Levrat» (titre en une de La Liberté du 10 novembre). Et La Poste d’hier, l’a-t-il oubliée, La Poste d’hier? Cette Poste dont il défendait le personnel en manifestant devant les bureaux destinés à être fermés, à Prez-vers-Noréaz par exemple. Cette Poste qu’il a également décriée alors qu’il était président du syndicat de la communication. Mais c’est vrai qu’à l’époque, il était encore socialiste. Aujourd’hui, il n’en a gardé que la terminaison pour y adjoindre le préfixe opportun.

Eh oui, opportuniste, c’est ce qui qualifie le mieux Christian Levrat. Comment peut-on avoir été un défenseur des bas salaires, des emplois précaires et aujourd’hui annoncer la suppression pure et simple de 3855 revenus qu

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • TPF: oui pour un avenir meilleur

    Je souhaite ici exprimer mon point de vue en tant que collégien concernant la votation cruciale sur la recapitalisation des TPF pour 60 millions de francs. En...
  • Fribourg en a besoin!

    Ce dimanche 3 mars, le canton de Fribourg se prononcera sur la participation du canton de Fribourg au capital des Transports publics fribourgeois. Cette...
  • Pendulaires ou citadins, qui sont les privilégiés?

    La lettre de lecteurs sur les «pendulaires motorisé favorisés» dans la page Forum du 16 janvier dernier interpelle. Oui, le covoiturage est à la peine et c’est...
  • Certains disent n’importe quoi

    La campagne pour la votation sur une 13e rente s’annonçait disputée. Voilà qu’elle devient pathétique et arrogante! Que les mirliflores à l’origine de...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11