La Liberté

Des surcoûts comme d’habitude!

Publié le 07.07.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Ainsi, selon l’émission Forum de la RTS du 17 juin dernier, les coûts de rénovation de la Bibliothèque cantonale explosent et vont passer de 79 à 100 millions de francs, soit 25% de surcoût auquel s’ajoutera une réserve de 4 millions pour d’éventuelles surprises. Sans vergogne, devrait-on imaginer une fois de plus que dès le départ ce projet était sous-évalué pour faire avaler la pilule aux citoyens?

M. Steiert et ses services n’en sont pas à leur coup d’essai et font valser les surcoûts de manière éhontée sans la moindre maîtrise des budgets avalés par le Grand Conseil et les citoyens. Et le meilleur est à venir lorsqu’il faudra passer à la caisse pour la friche d’Avry-Centre qui devrait coûter des millions au canton à titre de dédommagement et de remise en état, sans parler des surcoûts prévisibles pour les revêtements phonoabsorbants que la Confédération imposait pour 2018, mais qui dorment toujours dans les tiroirs du service concerné.

Un tel management dans l’économie privée mènerait tout droit à la faillite ou pour le moins à diriger les responsables vers la porte de sortie.

Il serait temps pour M. Steiert, toujours prompt à poser pour la photo avec un casque sur la tête à l’ouverture d’un chantier d’envergure, de changer de couvre-chef et de porter le chapeau de la responsabilité ou, comme un ancien conseiller d’Etat, de réfléchir à l’écriture d’un futur best-seller… L’arithmétique et le management pour les nuls.

Philippe Verdon, Matran

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Misumena vatia , la mort dans un bouquet de fleurs

    Araignées de chez nous 5/7Gilles Minder, apprenti laborantin en biologie, membre du comité de l’Aqua-Terra Club Fribourg et amateur de macrophotographie,...
  • pictogramme abonné La Liberté De la maltraitance des aliments

    Maltraitance envers les aliments. Voilà l’acte d’accusation. Il émane d’un être très cher à mon cœur d’artichaut. Donc je suis maltraitante. La plainte m’a été...
  • pictogramme abonné La Liberté Un compte, ça ne se prête pas

    Justice » Une quadragénaire a été condamnée pour avoir mis son compte bancaire à disposition d’escrocs.Un compte bancaire, c’est comme une brosse à dents: ça...
  • Une question de sensibilité

    Il y a des choses qui clochent à Fribourg, pour ne pas dire qu’il s’y passe parfois de vilaines combines.Les douze animaux créés par le sculpteur Antoine...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11