La Liberté

Yello et Duex Fontana, Grands Prix de musique

Dieter Meier et Boris Blank (de g. à dr.) forment le groupe Yello depuis 1979. © Keystone
Dieter Meier et Boris Blank (de g. à dr.) forment le groupe Yello depuis 1979. © Keystone
Publié le 13.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Musique » Le groupe Yello, formé de Dieter Meier et Boris Blank, se voit décerner le Grand Prix suisse de musique 2022 par l’Office fédéral de la culture. Daniel Fontana, le programmateur du Bad Bonn, à Guin, est distingué par un nouveau Prix spécial.

Le duo Yello est distingué pour son «originalité» et son «influence décisive dans le domaine de la musique électronique», a indiqué hier l’Office fédéral de la culture dans un communiqué. Le Grand Prix suisse de musique est doté de 100 000 francs. Yello a marqué l’histoire de la musique en utilisant des samples et des sons synthétiques, et les singles The Race et Oh Yeah (1985) ont fait partie des plus grands succès dans les charts internationaux. Oh Yeah a souvent été utilisé dans la bande-son de films, des séries, des jeux vidéo ou encore comme jingle dans les Simpson.

Yello a produit en tout 14 albums studio, depuis sa naissance à la fin des années 70 à Zurich: Boris Blank, 70 ans en a composé la musique et Dieter Meier, 77 ans, les textes. Ce dernier est également la voix du groupe. Il continue d’écrire ses textes avec la même spontanéité. «J’entre dans le studio seulement lorsque le son et le rythme sont déjà là», avait expliqué l’artiste lors de la sortie de leur dernier album Point en août 2020. «En les écoutant, des histoires et des images me viennent très vite en tête»; il les oublie presque aussitôt.

Les Prix spéciaux de musique 2022 vont à l’Association pour l’encouragement de la musique impRovisée (AMR) à Genève, à la collection de musique populaire Hanny Christen (Editions Mülirad-Verlag, Liestal et Altdorf) ainsi qu’à Daniel «Duex» Fontana, exploitant de la salle de concerts et programmateur du festival Bad Bonn, à Guin.

Huit ans après leur première édition, les Prix suisses de musique changent de formule, explique l’OFC. Ces trois Prix spéciaux, dotés de 25 000 francs chacun, permettent de distinguer des personnalités, des salles de concert, des labels et des projets de médiation culturelle. ATS

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Entrées en composition

    Piano » Les œuvres de compositrices restent peu connues et jouées. La pianiste suisse Kathrin Schmidlin aborde le défi de mettre en valeur le piano au...
  • pictogramme abonné La Liberté René Jacobs dirige la Messe en Si

    Baroque » Le chef belge René Jacobs revivifie toutes les plus grandes œuvres du répertoire, récemment une nouvelle complétion du Requiem de Mozart, ou le...
  • pictogramme abonné La Liberté JB Dunckel en vacances dans l’espace

    Electro » A moins d’un de ces miracles dont l’industrie musicale est parfois capable, on ne reverra pas Air de sitôt. Aucune raison de sombrer dans la...
  • pictogramme abonné La Liberté L’art de la chronique provinciale

    Chanson » Huit ans qu’on était sans nouvelles de Florent Marchet. Autant dire que l’on pensait sérieusement que le chanteur berrichon s’était perdu après la...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11