La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Des adieux grinçants, dans la forme et le fond

Les cinq 
chanteurs: 
la soprano 
Sarah Defrise, 
la mezzo Julia 
Deit-Ferrand, 
les ténors 
Alexander 
Sprague 
et Timur, 
le baryton 
Henry Neill. 
 © Magali 
Dougados
Les cinq 
chanteurs: 
la soprano 
Sarah Defrise, 
la mezzo Julia 
Deit-Ferrand, 
les ténors 
Alexander 
Sprague 
et Timur, 
le baryton 
Henry Neill. 
 © Magali 
Dougados

Elisabeth Haas

Publié le 27.02.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Critique Nouvel Opéra Fribourg » A ne pas savoir sur quel pied danser. On a envie de rire des grimaces, des corps tordus, des perruques grandiloquentes, de la pince grand format qui arrache l’immense dent de carton pâte… Dans ce Dragon d’or version NOF, il y a une joie très immédiate du jeu, et de l’exagération assumée. Et la musique est tellement géniale! Mais on se retient, le ton est à la satire, le rire devient sérieusement jaune, l’histoire est affreusement horrible! Comme s’il n’était plus possible de s’émerveiller…

Pourtant il y a de quoi être impressionné par la performance vocale et physique des chanteurs, par la construction pointue de cette pièce de théâtre musical, par la précision de l’Ensemble Contrechamps et de sa cheffe Gabriella Teychenné. Le Dragon d’or est

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Entrées en composition

    Piano » Les œuvres de compositrices restent peu connues et jouées. La pianiste suisse Kathrin Schmidlin aborde le défi de mettre en valeur le piano au...
  • pictogramme abonné La Liberté René Jacobs dirige la Messe en Si

    Baroque » Le chef belge René Jacobs revivifie toutes les plus grandes œuvres du répertoire, récemment une nouvelle complétion du Requiem de Mozart, ou le...
  • pictogramme abonné La Liberté JB Dunckel en vacances dans l’espace

    Electro » A moins d’un de ces miracles dont l’industrie musicale est parfois capable, on ne reverra pas Air de sitôt. Aucune raison de sombrer dans la...
  • pictogramme abonné La Liberté L’art de la chronique provinciale

    Chanson » Huit ans qu’on était sans nouvelles de Florent Marchet. Autant dire que l’on pensait sérieusement que le chanteur berrichon s’était perdu après la...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11