La Liberté

Viral avant l’heure

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’auteur écossais devenu français, clairvoyant derrière son masque. DR
L’auteur écossais devenu français, clairvoyant derrière son masque. DR
Partager cet article sur:
27.03.2021

Il y a quinze ans, Peter May imaginait l’ivraisemblable avec Quarantaine, polar devenu terriblement réaliste. Interview d’un écrivain prémonitoire

Thierry Raboud

Littérature » Des Hébrides tempétueuses aux hutong pékinois, les décors de ses polars sont un envoûtement. Mais pour l’occasion, on croirait qu’il n’est pas allé chercher bien loin, Peter May. Londres en épicentre d’une pandémie, le confinement, les rues vides, les morts qui s’entassent, la tyrannie des statistiques, les masques, les tests PCR, la ruée sur un «médicament antivirus»… Impression de déjà-lu?

Oui, sauf que sa Quarantaine, tout juste traduite en français, a été écrite en 2005. Un manuscrit refusé par ses éditeurs de l’époque: trop irréaliste. Mais depuis, l’improbable a eu lieu. Alors le prolifique écrivain, auteur d’une série de thrillers chinois puis d’une trilogie écossaise vendues à des millions d’exem

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00