La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Amin Maalouf: «Le français a besoin d’inventivité»

Le romancier et essayiste franco-libanais Amin Maalouf est le nouveau secrétaire perpétuel de l’Académie française. Confidences.

Ghania Adamo

Publié le 17.11.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Langue » Romancier de grand talent, Prix Goncourt 1993 pour Le rocher de Tanios, Amin Maalouf est également fin analyste des événements internationaux, notamment des relations souvent conflictuelles entre Orient et Occident. Ses Identités meurtrières, son Naufrage des civilisations sont comparables à des leçons d’histoire, d’une clarté remarquable. Auteur franco-libanais aux multiples cultures et facettes, il a été élu secrétaire perpétuel de l’Académie française le 28 septembre dernier, succédant ainsi à Hélène Carrère d’Encausse (1929-2023). Presque en même temps paraissait son nouvel essai Le labyrinthe des égarés (lire ci-dessous). Double occasion pour un entretien avec un «immortel» qui garde la tête froide devant son succès d’écrivain et ses hautes

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11