La Liberté

Bon, on joue à quoi ce matin?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Michaël Perruchoud. © La Liberté
Michaël Perruchoud. © La Liberté
Partager cet article sur:
04.05.2021

Michaël Perruchoud

Le mot de la fin

Il est sept heures et ça bouge dans la chambre. C’est ainsi, les gamines sont plus matinales le week-end qu’à l’appel de l’école. Le jour s’est à peine glissé entre les lamelles du store qu’elles se lèvent si vite qu’on les croirait montées sur ressorts.

«On joue à quoi?» Elles courent à travers l’appartement pour chercher ce dont elles ont besoin. Si elles veulent éviter nos grognements somnolents, elles refermeront les portes derrière elles, ce qui atténuera le bruit du déplacement intempestif de chaises et les chutes de Legos (j’ai souvent pensé que la finalité des constructions Lego était de s’effondrer à grand fracas, surtout quand les voisins dorment).

Adultes, nous ne savons plus nous réveiller en disant «aujourd’hui, on serait

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00