La Liberté

Moscou pourrait quitter Genève pour les discussions sur le Karabakh

Un chargé de la sécurité à Genève entre les drapeaux azerbaïdjanais (gauche) et arménien (droite en 2017 (archives). © Keystone/KEYSTONE REUTERS POOL/DENIS BALIBOUSE
Un chargé de la sécurité à Genève entre les drapeaux azerbaïdjanais (gauche) et arménien (droite en 2017 (archives). © Keystone/KEYSTONE REUTERS POOL/DENIS BALIBOUSE


Publié le 14.04.2024


La Russie veut apparemment punir la Suisse pour sa position dans la guerre en Ukraine. Moscou envisage de transférer les discussions sur le Haut-Karabakh de Genève vers un autre pays, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

"La Russie se voit contrainte d'aborder la question du transfert des discussions sur la région du Haut-Karabakh dans le Caucase du Sud de la Suisse vers un autre pays", a déclaré dimanche une porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a l'agence d'Etat Tass.

"Nous avons averti à plusieurs reprises la partie suisse sur le fait que sa posture irresponsable et ouvertement hostile à la Russie allait à l'encontre de la neutralité", a déclaré la porte-parole. Elle a cité la participation de la Suisse aux sanctions contre la Russie et sa "solidarité illimitée avec le régime de Kiev".

La Russie se voit donc contrainte d'envisager le transfert des discussions internationales dans le Caucase du Sud vers un autre pays.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11