La Liberté

17.10.2021

La flamme olympique de nouveau allumée sans spectateur

La flamme olympique sera rallumée lundi à Athènes, sans spectateur © KEYSTONE/AP/PETROS GIANNAKOURIS
La flamme olympique sera rallumée lundi à Athènes, sans spectateur © KEYSTONE/AP/PETROS GIANNAKOURIS
Partager cet article sur:
17.10.2021

La flamme olympique sera allumée dans un stade antique d'Olympie désespérément vide lundi pour les Jeux d'hiver de Pékin (4-20 février 2022), en raison de la pandémie de coronavirus.

Pour la seconde fois consécutive, la cérémonie dans le berceau de l'olympisme se tiendra en l'absence de spectateurs, a annoncé le Comité olympique hellénique. "À cause de la situation liée à la pandémie de Covid-19, la cérémonie d'allumage se tiendra dans un respect strict du protocole sanitaire local", a prévenu le Comité.

Celui-ci reconduit ainsi les mesures drastiques prises en mars 2020 en vue des JO de Tokyo. Dans l'histoire des Jeux de l'ère moderne, la flamme n'avait été allumée à huis clos qu'en 1984, quand les organisateurs grecs avaient voulu protester contre le caractère commercial des Jeux olympiques de Los Angeles.

La cérémonie se tiendra devant un parterre limité aux membres du CIO et des comités grec et chinois, en présence de la présidente de la République hellénique Katerina Sakellaropoulou et du président du CIO Thomas Bach.

Conformément aux mesures drastiques prises à Pékin, sans spectateur étranger, le Comité grec a encore renforcé les précautions sanitaires pour ces seconds Jeux sous coronavirus après Tokyo, en décidant que le relais de la flamme serait "plus court que dans un passé récent".

Un relais express

La flamme des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver sera amenée en un temps record jusqu'à Athènes, avant de s'envoler vers Pékin. Elle doit être allumée lundi à 11h30 sur le stade antique d'Olympie, sur la péninsule du Péloponnèse, et remise aux organisateurs chinois dès le lendemain au stade Panathénaïque à Athènes à 12h00 après une nuit à l'ombre de l'Acropole.

Traditionnellement, la flamme parcourt des centaines de kilomètres en plusieurs jours, traverse une cinquantaine de villes et sites archéologiques de Grèce, relayée par des artistes et des sportifs du monde entier.

Mais en mars 2020, avec les premiers cas de coronavirus en Grèce, les spectateurs autorisés à assister au relais de la flamme avaient afflué sans précaution, pour acclamer des acteurs d'Hollywood, forçant les organisateurs à arrêter la course. Le parcours avait été interrompu à Sparte, où la foule s'était massée pour acclamer l'acteur gréco-américain Billy Zane et le comédien britannique Gerard Butler, qui incarna le roi Léonidas de Sparte dans "300".

Cette fois, fait sans précédent dans le passé récent, la flamme olympique ne sera portée que par deux relayeurs - un Chinois et un Grec - en moins de 24 heures jusqu'au stade Panathénaïque, où elle sera remise au comité d'organisation Pékin-2022, également en l'absence de public.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00