La Liberté

L'ONU demande moins de financement pour l'aide en 2024

Le chef des affaires humanitaires de l'ONU Martin Griffiths a admis que son bureau et ses partenaires avaient dû mener un effort pour diminuer le volume de financement pour l'aide demandé (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Le chef des affaires humanitaires de l'ONU Martin Griffiths a admis que son bureau et ses partenaires avaient dû mener un effort pour diminuer le volume de financement pour l'aide demandé (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


Publié le 11.12.2023


L'ONU, avec ses partenaires, demande 46,4 milliards de dollars pour l'aide humanitaire en 2024, plusieurs milliards de moins sur un an. Malgré le Proche-Orient et les nombreuses crises, elle veut aider 181 millions de personnes dans plus de 70 pays.

Au total, environ 300 millions de personnes auront besoin d'assistance l'année prochaine. A la demande des gros donateurs, les enveloppes ont été resserrées sur "l'aide qui sauve" directement des individus et moins sur des activités de développement, a admis devant la presse le chef des affaires humanitaires de l'ONU Martin Griffiths. "Il y a eu un énorme effort" pour coller aux fonds que les Etats peuvent attribuer.

La Syrie reste toujours le conflit pour lequel le financement le plus important est demandé, en prenant en considération les réfugiés dans les pays voisins. Au total, elle aura besoin de près de 10 milliards, devant l'Ukraine à moins de cinq milliards, et l'Afghanistan à trois milliards.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11