La Liberté

28.10.2021

Guy Parmelin plaide la cause de deux Etats

Lors de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le président de la Confédération a appelé les deux parties à respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme et à s’attaquer aux causes du conflit. © KEYSTONE/EPA/Thaer Ghanayem/Office of the Palestinian President
Lors de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le président de la Confédération a appelé les deux parties à respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme et à s’attaquer aux causes du conflit. © KEYSTONE/EPA/Thaer Ghanayem/Office of the Palestinian President
Lors de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le président de la Confédération a appelé les deux parties à respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme et à s’attaquer aux causes du conflit. © KEYSTONE/EPA/Thaer Ghanayem/Office of the Palestinian President
Lors de sa visite en Israël et dans les territoires palestiniens, le président de la Confédération a appelé les deux parties à respecter le droit international humanitaire et les droits de l’homme et à s’attaquer aux causes du conflit. © KEYSTONE/EPA/Thaer Ghanayem/Office of the Palestinian President
Partager cet article sur:
28.10.2021

Guy Parmelin, en visite jeudi en Israël et dans les territoires palestiniens, a plaidé pour un dialogue visant à mettre en place la solution à deux Etats. Il a rencontré les dirigeants israéliens et le président palestinien Mahmoud Abbas.

Lors de ses entretiens avec le président israélien Isaac Herzog et le Premier ministre Naftali Bennett, il a salué la reprise l’été dernier du dialogue entre autorités israéliennes et autorités palestiniennes, a indiqué le Département fédéral de l'Economie (DEFR) dans un communiqué.

C'est une première étape importante. Le président de la Confédération a réaffirmé la volonté de la Suisse de s’engager dans la région en faveur du dialogue et de la paix. Il a appelé les deux parties à respecter le droit international humanitaire et les droits humains et à s’attaquer aux causes du conflit.

Lors de sa rencontre avec le président Abbas, le président Parmelin a réaffirmé que la Suisse apportait son soutien à un dialogue visant la solution à deux Etats. Cela suppose toutefois que les territoires palestiniens de la bande de Gaza et de la Cisjordanie surmontent leurs divisions, précise le DEFR.

Relations économiques avec Israël...

La Suisse et l'Etat hébreu se sont félicités des relations bilatérales qui ont récemment été élargies et approfondies, en particulier dans les domaines économique et scientifique. Les accords de normalisation conclus à l’automne 2020 entre Israël et plusieurs pays du Golfe ouvrent des perspectives nouvelles, a souligné Guy Parmelin.

La stratégie de la Suisse pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (stratégie MENA) prévoit notamment pour la période 2021 à 2024 le renforcement accru des relations économiques avec Israël. "C'est le quatrième partenaire économique le plus important de la Suisse dans cette région", a précisé M. Parmelin dans l'émission Forum de la RTS jeudi soir.

"C'est un leader reconnu en matière d'innovation. Songez aux nouvelles technologies; nos universités et nos entreprises peuvent en profiter." Il a insisté sur le fait que ces discussions sont menées indépendamment de celles entre la Suisse et l'UE. "Il faut penser global et diversifié. La Suisse souhaite toujours une pleine association au programme Horizon."

... et aussi avec les Palestiniens

La Suisse a également parlé de relations économiques bilatérales avec l'Autorité palestinienne. Toutes deux ont salué les mesures déjà prises pour les renforcer. Elles ont aussi évoqué la question de l'emploi des jeunes Palestiniens.

Le président de la Confédération a ensuite rencontré des représentants du Conseil d’entreprises commun Suisse-Palestine, fondé en 2020, et du domaine de l'innovation. "Les jeunes Palestiniens sont aussi extrêmement à la pointe dans le domaine des nouvelles technologies. Nous allons développer des projets dans des universités palestiniennes", a encore déclaré M. Parmelin à Forum.

Dans les territoires palestiniens, l’un des objectifs de la Suisse est de réduire la dépendance des populations du territoire palestinien occupé à l’aide humanitaire. Le président de la Confédération a dit sur les ondes de la RTS qu'aucune décision n'avait pour l'instant été prise quant à un éventuel déplacement du bureau de la DDC dédié aux Palestiniens de Jérusalem-Est à Ramallah.

Il a indiqué qu'Israël avait signalé à la Suisse par écrit que la présence de ce bureau ne respectait pas la convention de Vienne sur les relations diplomatiques. "Nous analysons la situation, nous ne voulons pas mettre en danger les personnes qui travaillent dans ce bureau." Et de souligner que "ce qui nous importe, c'est de pouvoir travailler le plus efficacement possible pour la population palestinienne. Nous travaillons depuis 20 ans à Jérusalem-Est sans que cela ne pose problème jusqu'ici".

A l'expo universelle de Dubaï vendredi

La prochaine étape du voyage du président au Moyen-Orient sera l’exposition universelle de Dubaï. Il participera vendredi à la Journée de la Suisse et visitera le pavillon suisse. Pour le reste, des entretiens sont prévus avec le gouvernement des Emirats arabes unis.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00