La Liberté

Espagne: dépenses sociales record, croissance révisée pour 2023

L'allocation logement entrée en vigueur cette année sera par ailleurs maintenue. AP Photo/Manu Fernandez) © KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ
L'allocation logement entrée en vigueur cette année sera par ailleurs maintenue. AP Photo/Manu Fernandez) © KEYSTONE/AP/MANU FERNANDEZ


Publié le 04.10.2022
Partager cet article sur:


Le gouvernement espagnol a présenté mardi un projet de budget pour 2023 prévoyant des dépenses sociales record, financées en partie par un impôt sur la fortune, et a révisé à la baisse sa prévision de croissance.

"Six euros sur dix de ce budget sont destinés aux dépenses sociales, ce qui signifie que l'État va destiner au social la plus grosse somme jamais destinée à ce domaine" dans le pays, a assuré la ministre du Budget Maria Jésus Montero.

Ce projet de budget 2023 -sur lequel les partenaires de la coalition de gauche au pouvoir, socialistes et gauche radicale de Podemos se sont mis d'accord mardi matin- inclut notamment une revalorisation des retraites indexée sur l'inflation, a précisé la ministre.

Il prévoit aussi une enveloppe de 700 millions d'euros pour financer l'an prochain la gratuité des trains de banlieue mise en place en septembre pour lutter contre une inflation galopante.

L'allocation logement entrée en vigueur cette année sera par ailleurs maintenue.

Ces dépenses et les mesures anti-inflation prises par l'exécutif seront notamment financées par la création, annoncée il y a deux semaines, d'un impôt temporaire et exceptionnel pour les contribuables les plus aisés.

Cet "impôt de solidarité sur les grandes fortunes", qui sera en vigueur en 2023 et 2024, touchera les personnes disposant d'un patrimoine net supérieur à 3 millions d'euros et devrait rapporter 1,5 milliard d'euros en deux ans.

"Le principal défi auquel fait face notre économie est l'inflation", qui a ralenti en septembre à 9% après avoir passé trois mois au-dessus des 10%, a souligné pour sa part la ministre de l'Économie Nadia Calviño.

Dans ce contexte, l'exécutif de Pedro Sanchez a révisé en baisse sa prévision de croissance à 2,1% en 2023 contre 2,7% anticipé jusqu'ici.

"Il s'agit d'une prévision prudente étant donné le contexte international et les facteurs d'incertitude qui entourent l'évolution économique et géopolitique", a déclaré Nadia Calviño, en référence principalement à la guerre en Ukraine, qui a entraîné ces derniers mois une explosion des prix.

Pour cette année, le gouvernement a au contraire révisé légèrement à la hausse sa prévision, à 4,4%, contre 4,3% auparavant.

Ce projet de budget pour 2023, année des prochaines élections législatives, devra désormais être soumis au Parlement où le gouvernement est minoritaire, mais peut notamment compter sur le soutien d'indépendantistes catalans ou de nationalistes basques.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
  • Incendie au GYB à Payerne

    Les élèves et les enseignants du Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) à Payerne, soit quelques 1100 élèves, ont été évacués de l’établissement scolaire ce...
  • En direct

    Quatre à la suite pour Gottéron !

    Excellent week-end pour Fribourg-Gottéron ! Les protégés de Christian Dubé s'imposent 4-3 à Lausanne et enchaînent un quatrième succès de rang en National...
  • En direct

    Gottéron s'impose avec la manière

    Il n'a manqué que les buts pour que Fribourg-Gottéron ne passe une soirée parfaite. Excellents mais toujours en légère panne de finition, les Dragons...
  • Explosion d'un bancomat à Gumefens

    Un bancomat de la banque Raiffeisen a explosé à Gumefens dans la nuit de jeudi à vendredi. Un important dispositif de police a été mis en place pour retrouver...
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11