La Liberté

Le maire autonomiste Marcel Winistoerfer réélu à Moutier

La Ville de Moutier vivra un duel pour sa mairie. Le maire autonomiste sortant Marcel Winistoerfer, représentant Le Centre, sera opposé au candidat non séparatiste Francis Pellaton. L'élu sera le dernier maire de Moutier sous administration bernoise (photo prétexte). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
La Ville de Moutier vivra un duel pour sa mairie. Le maire autonomiste sortant Marcel Winistoerfer, représentant Le Centre, sera opposé au candidat non séparatiste Francis Pellaton. L'élu sera le dernier maire de Moutier sous administration bernoise (photo prétexte). © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
A l'issue d'une campagne électorale calme et apaisée, le maire sortant Marcel Winistoerfer a été réélu pour un nouveau mandat à la tête de la Ville de Moutier. L'élu autonomiste va donc accompagner le processus de transfert jusqu'à son aboutissement (archives). © KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN
A l'issue d'une campagne électorale calme et apaisée, le maire sortant Marcel Winistoerfer a été réélu pour un nouveau mandat à la tête de la Ville de Moutier. L'élu autonomiste va donc accompagner le processus de transfert jusqu'à son aboutissement (archives). © KEYSTONE/LEANDRE DUGGAN


Publié le 27.11.2022
Partager cet article sur:


Le maire autonomiste Marcel Winistoerfer a été réélu dimanche à la tête de la Ville de Moutier. Il a nettement devancé son adversaire antiséparatiste Francis Pellaton avec 72% des suffrages. Il va accompagner le processus de transfert dans le Jura jusqu'à son terme.

Très engagé dans le transfert de sa ville dans le canton du Jura Marcel Winistoerfer sera à 65 ans le dernier maire de Moutier sous administration bernoise. Il a obtenu 1300 suffrages contre 503 à Francis Pellaton du mouvement "Moutier à venir". La participation s'est élevée à 44,5%.

Un duel avait déjà opposé ces deux hommes en juin 2016 lors d'une élection complémentaire pour succéder à Maxime Zuber. Marcel Winistoerfer l'avait alors emporté avec plus de 70% des voix. Il avait été réélu en 2018 en devançant l'UDC Patrick Tobler.

Francis Pellaton, 74 ans, a été le seul élu du camp antiséparatiste à ne pas avoir démissionné du Conseil de Ville en juin 2021 à la suite au vote du 28 mars qui a vu la Ville de Moutier choisir de rejoindre le canton du Jura. Avec sa candidature, il voulait offrir un choix à l'électorat de sensibilité non-séparatiste.

Membre du Centre, Marcel Winistoerfer ne devra pas seulement accompagner le transfert de sa ville mais également s'employer à redresser les finances et à enrayer le recul démographique en attirant des contribuables. Le vainqueur du scrutin avait laissé entendre qu'il s'agissait de son dernier mandat.

Forces inchangées à l'exécutif

Aucun changement au Conseil municipal où la répartition des huit sièges entre autonomistes et antiséparatistes reste la même. Les autonomistes conservent la majorité avec trois élus du Parti socialiste autonome et deux élus du Centre. Le camp adverse maintient ses trois sièges.

Avec le transfert de Moutier dans le canton du Jura qui marque la fin de la Question jurassienne, l'on se dirige toutefois vers une politique plus traditionnelle avec un débat gauche-droite.

Prolongation du mandat

A Moutier, les élections communales portent sur une législature de quatre ans. Dans le canton du Jura, les élections communales ont eu lieu le 23 octobre et les suivantes en octobre 2027. Pour éviter de nouvelles élections à fin 2026 à Moutier pour un an, le projet de concordat entre les gouvernements jurassien et bernois prévoit que le mandat des autorités prévôtoises soit prolongé jusqu'à fin 2027.

D'autres communes du Jura bernois ont aussi désigné leur maire ce dimanche. A Tramelan, la mairie bascule à gauche avec l'élection du socialiste et député au Grand Conseil Hervé Gullotti qui a battu le sortant, le PLR Philippe Augsburger. A Saint-Imier, c'est le candidat du PLR Corentin Jeanneret qui a été élu.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11