La Liberté

Au moins 2 morts et 2 blessés dans l'effondrement d'un pont en construction

L'effondrement du pont a fait au moins 2 morts. © KEYSTONE/EPA/PERSBUREAU HEITINK
L'effondrement du pont a fait au moins 2 morts. © KEYSTONE/EPA/PERSBUREAU HEITINK


Publié le 21.02.2024


Une partie d'un pont en construction s'est effondrée mercredi dans l'est des Pays-Bas, faisant au moins deux morts et deux blessés, ont indiqué les autorités locales.

"Un accident industriel s'est produit lors de la construction d'un pont. Malheureusement, deux personnes sont décédées et deux autres personnes sont blessées", ont déclaré ces sources sur le réseau social X.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'accident, survenu au-dessus d'un canal à Lochem, selon les autorités.

Une journaliste du journal local De Stentor, présente sur place, a déclaré que des ouvriers étaient en train de lever des arches du pont lorsque l'accident s'est produit.

"Soudain, il y a eu un énorme bruit. L'arche entière a commencé à se balancer. Puis tout est tombé. Nous avons vu deux ouvriers tomber", a-t-elle déclaré.

Selon l'inspection du travail néerlandaise, citée par l'agence de presse ANP, des parties du pont sont tombées sur au moins deux personnes.

Sur des images publiées par les médias néerlandais, des hélicoptères survolaient les lieux du drame, où arrivaient des véhicules des services d'urgence.

Des spectateurs

De nombreux salariés ont été témoins de l'accident et bénéficient d'un soutien psychologique, ont indiqué les autorités.

"Nos premières pensées vont aux proches des victimes", ont-elles ajouté.

De nombreuses personnes curieuses de voir l'avancée des travaux ont également vu l'accident se produire car il avait été annoncé que l'assemblement du pont débuterait mercredi. Certaines personnes étaient venues spécialement pour y assister, selon l'ANP.

Max Schurink, chef de projet de la province de Gueldre où se situe le chantier, a déclaré avoir vu l'accident de ses propres yeux et avoir été "extrêmement choqué".

"Je suis très inquiet pour les collègues qui sont sur place", a déclaré M. Schurink à De Stentor.

Selon lui, les conditions de travail sur le chantier étaient en ordre. Il a appelé à ne pas "spéculer" sur les raisons du drame et à penser d'abord aux victimes et aux salariés touchés par l'accident.

"C'est déjà assez dramatique comme ça", a-t-il déclaré.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11