La Liberté

20.05.2021

Retour des cours pour les propriétaires de chiens à Fribourg

Retour des cours pour les propriétaires de chiens à Fribourg © KEYSTONE/EPA/Tamas Kovacs
Retour des cours pour les propriétaires de chiens à Fribourg © KEYSTONE/EPA/Tamas Kovacs

ATS

Partager cet article sur:

Les nouveaux propriétaires de chiens devront à nouveau suivre des cours obligatoires à Fribourg, comme c'est le cas dans d'autres cantons en Suisse romande. Le Grand Conseil a accepté une motion en ce sens.

Soutenue par le Conseil d'Etat, qui l'a toutefois fractionné et réaménagé, la motion émanait des députés Bertrand Morel (Centre) et Romain Collaud (PLR). Son objectif vise à accroître la sécurité et à garantir une bonne cohabitation entre humains et canidés. Le texte a passé la rampe au terme d'une procédure impliquant trois votes.

Dans leur démarche, les motionnaires s’inquiétaient d’une augmentation significative des accidents après l’abolition des cours obligatoires sur le plan fédéral. En 2018, un an après, il était ainsi apparu que les morsures sur des humains avaient augmenté de moitié dans le canton pour atteindre 119 cas.

"Trouver le juste équilibre n'est pas chose facile", a relevé le conseiller d'Etat Didier Castella, en charge de l'agriculture. "Le sujet des chiens étant toujours sensible." Dans le détail, le Conseil d’Etat propose une obligation de cinq heures de cours pour tout nouveau détenteur de canidé.

Question du prix

Une mesure également valable pour les personnes qui n’ont plus détenu de chien depuis dix ans, au lieu de cinq ans comme le demandaient les deux motionnaires. La question du prix, à propos duquel la députée PS Erika Schnyder s'est inquiétée, sera étudiée, a promis Didier Castella.

Le gouvernement veut encore introduire un examen de conductibilité avec un expert canin dans un délai maximal de 18 mois. Un test qui à ses yeux permettrait non seulement d’évaluer le maître, mais aussi le chien. Plusieurs centaines de personnes seront concernées chaque année.

En effet, Fribourg recense annuellement quelque 1500 nouveaux chiens, pour un effectif total de 22'100 recensés dans le canton. Le Conseil d’Etat abandonne en revanche l'idée de délivrer des autorisations spéciales, comme actuellement, pour certaines races listées.

"Mordant" autorisé

L'exécutif renonce aussi à interdire l’activité des chiens de "mordant". Les motionnaires avaient rappelé le décès d’une personne à Auboranges (FR) en janvier 2020, mordue par un berger malinois. Ils proposaient dès lors d’interdire le dressage de chiens pour mordre, excepté pour la police et les agents de sécurité.

Dans sa réponse, le gouvernement a rappelé qu’il avait déjà émis une directive touchant à la gestion du "mordant sportif" le 5 novembre dernier, afin d’encadrer plus sévèrement l'activité. Ainsi, l'aspect, contenu dans la motion, est devenu sans objet.

Pour mémoire, des cours avaient été rendus obligatoires par un plan fédéral en 2008, notamment à la suite d’une tragédie qui avait coûté la vie d’un enfant. Huit ans plus tard, la Confédération a décidé que le sujet était une compétence des cantons.

Depuis, les cours de formation n'étaient plus obligatoires à Fribourg. Mais d’autres cantons, comme le Valais et Neuchâtel, les ont réintroduits.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00